Afficher ces pages dans www.namur.be
Liens utiles
Actions sur le document

Novembre, les feuilles se parent des couleurs de l’automne et se déposent aux pieds des arbres. Plutôt que de les ramasser pour les porter au recyparc, pourquoi ne pas les laisser au jardin ? En effet, en se décomposant, elles constituent une véritable richesse pour les sols.

Alors que faire de ces feuilles mortes ?

Un paillage efficace pour les plantations

Les feuilles mortes constituent le matériau le plus aisé à utiliser comme paillage. Pourquoi ne pas les déposer aux pieds des haies et des plantes qui passeront l’hiver en pleine terre ?

Pour qu'elles assurent une protection efficace, il conviendra de les étendre en couches de 10 à 15 cm d'épaisseur (sans les tasser). La décomposition apportera des éléments fertilisants pour le sol et, par conséquent, les plantes reprendront de plus belle au printemps.

Un amendement pour le potager

En couvrant les espaces non cultivés d’une épaisse couche (de 20 à 30 cm d'épaisseur) et en la laissant en place jusqu’au mois de mars, le tapis de feuilles mortes ainsi constitué :

  • Protègera le sol du gel, favorisant l'activité de cet écosystème ;
  • Constituera, en se décomposant, une source de nourriture pour de nombreux animaux qui transformeront les feuilles mortes en matière organique fertilisante ;
  • Bloquera la pousse des herbes indésirables. Il suffira alors de découvrir le sol au printemps pour débuter les plantations ;
  • Formera une couche protectrice pour les légumes d'hiver restés en place (comme les panais, les poireaux, etc.).

Un bon apport pour le compost

Si vous n'utilisez que des feuilles (de frêne, hêtre, bouleau, merisier, orme, charme, tilleul, peuplier, saule, etc.) parfaitement saines, exemptes de maladies et de parasites vous pourrez, sans souci, les ajouter au compost. Les feuilles plus coriaces (d’érable, magnolia, platane, etc.) devront, elles, être broyées ou passées à la tondeuse au préalable, réduisant, de cette manière, le temps de décomposition.

Vous ne jardinez pas ?

L’automne est une saison merveilleuse pour les activités manuelles et créatives : c’est une période idéale pour la confection de couronnes de feuilles, de décorations de table, de collages, de mandalas naturels et autres ateliers de bricolage avec vos enfants.

Et les feuilles mortes des arbres communaux, qu’en fait-on ?

La Ville de Namur est propriétaire des arbres plantés sur le domaine public mais pas des feuilles tombées au sol. Elle n’est donc pas responsable de l’enlèvement des feuilles qui atterrissent dans les jardins.

Dans la même logique, les feuilles et fruits tombés sur le terrain d’un propriétaire lui appartiennent même si il n’est pas propriétaire de l’arbre duquel ils proviennent.

Un petit rappel parfois nécessaire : tout citoyen est tenu d’entretenir le trottoir longeant son habitation et ce, jusqu’au filet d’eau (article 78 du Règlement Général de Police).

top