Afficher ces pages dans www.namur.be
Liens utiles
Actions sur le document

En quelques chiffres

Chaque année, plus de 60 000 chiens et chats sont recueillis par les refuges belges, soit environ 165 animaux par jour. C'est pendant les périodes des vacances que le nombre d'animaux accueillis est le plus important.

Aucune statistique ne permet de déterminer le nombre précis d'animaux abandonnés avant les départs en vacances. En effet, certains abandons sont « déguisés », travestis par des motifs comme « le chien a mordu », « le maître est décédé », etc. En outre, nombreux sont les chiens et les chats abandonnés sur la route ou en pleine campagne.

Pour les refuges, c’est une situation difficile. Car, si la véritable raison de l'abandon n'est pas connue, cela complique voire diminue les chances d’une nouvelle adoption de l'animal. En effet, si Monsieur Dupont part en vacances en Espagne, abandonne son chien et invoque que le chien a mordu un enfant, le refuge ne pourra pas placer l'animal dans une famille avec enfants et risquera même de devoir prendre la décision ultime de l'euthanasie.
Il est donc crucial d’entamer la démarche de se présenter dans un refuge et d’invoquer les raisons réelles de l'abandon, quelles qu'en soient la nature.

Les statistiques wallonnes de 2019

En 2019, sur la totalité des chiens recueillis dans les refuges ayant participé à l’enquête du Service Public de Wallonie (Direction de la Qualité et du Bien-être animal), 41% d’entre eux ont été trouvés errants sur la voie publique, 54% ont été abandonnés directement au refuge et 5% y ont été amenés à la suite d’une saisie. Concernant les chats, 76% d’entre eux ont été trouvés errants sur la voie publique, 23% ont été abandonnés directement au refuge et 1% y ont été amenés à la suite d’une saisie.

Seuls 5% des chats errants ont pu retrouver leur maître contre 60% pour les chiens. Ce faible résultat s’explique par l’entrée en vigueur récente (2017) de la législation sur l’identification et l’enregistrement obligatoires des chats (obligatoires pour les chiens depuis 1998). Rappelons que tout chat né après le 1er novembre 2017 doit obligatoirement être identifié et enregistré avant l'âge de 12 semaines et, en tout cas, avant d'être cédé. Cette mesure s'applique tant aux éleveuses et éleveurs qu'aux particulières et particuliers. Les refuges sont, quant à eux, tenus de respecter cette obligation même si le chat est né avant le 1er novembre 2017. Des mesures qui devraient faire progresser le nombre de chats qui retrouveront leur propriétaire dans les années futures. 

(Source : http://bienetreanimal.wallonie.be/files/documents/Pr%c3%a9sentation_Stat_2019.pdf)

Adopter, un acte qui doit être mûrement réfléchi !

Adopter un animal, signifie être responsable de la vie d’un être vivant pour plusieurs années. Il existe aussi des règles à respecter pour tout·e propriétaire, en fonction de l’espèce animale adoptée.

Accueillir un nouvel animal dans la famille n’est pas une décision qui se prend sur un coup de tête car un animal réclame de la présence, de l’attention et des soins. Adopter un animal, c’est aussi s’engager pour plusieurs années : en moyenne, 10-15 ans pour un chien selon sa race et 18 ans pour un chat.

À propos des animaux adoptés durant les confinements

Beaucoup d’animaux ont été adoptés durant les confinements liés à la pandémie de COVID 19, répondant ainsi à un besoin de compagnie, pour briser une certaine solitude. Mais à ce jour, les refuges déplorent un taux d'abandon plus élevé que les autres années, notamment d'animaux adoptés durant le confinement.

Se faire aider à temps pour éviter le pire

Vous rencontrez des difficultés avec votre animal au quotidien à cause de comportements gênants, d’agressivité, ou autre ? Faites-vous aider par les professionnels que sont les vétérinaires, les éducateurs et autres comportementalistes. À force de temps et de patience, il est tout à fait possible d’améliorer la situation et d’éviter de prendre une décision d’abandon…

Des solutions si vous ne pouvez pas partir en vacances avec votre animal

S’il n’est pas possible d’emmener votre animal avec vous durant vos vacances, il existe des solutions. En voici quelques-unes :

Les pensions agréées

Vous trouverez, ci-dessous, la liste des pensions pour animaux agréées, mentionnée sur le site internet de la Wallonie dédié au bien-être animal.

http://bienetreanimal.wallonie.be/files/documents/Animaux-Compagnie/BEA-pensions-agreees.pdf

Les « petsitters »

En développement depuis plusieurs années, l’activité de « petsitter » consiste à proposer ses services de « garde d’animaux » aux propriétaires. Le ou la « petsitter » peut garder votre animal chez vous, ou bien à son domicile pendant votre absence. Il existe plusieurs sites internet spécialisés permettant de trouver un·e « petsitter » en Belgique (Holidog, Animalin, Emprunte mon toutou, ListMinut, Petsitter, etc.).

Les proches (famille, amis ou connaissances)

Il y a certainement quelqu’un dans votre entourage qui serait d’accord de garder votre compagnon pendant la période de votre départ en vacances. N’hésitez pas à en parler autour de vous, il est souvent possible de trouver la personne adéquate.

Plus d’informations ?

http://www.vacances-sans-abandon.be/sans.html

top