Afficher ces pages dans www.namur.be
Liens utiles
Actions sur le document

Chaque année, les équipes du service Nature et Espaces verts de la Ville de Namur fleurissent rues, parcs et monuments à deux reprises.

Un fleurissement d’hiver et un fleurissement d’été

La première vague de fleurissement, faite de plantes résistantes au froid et de bulbes de printemps, se termine au mois de mai.

Elle cèdera ensuite la place à des fleurs aux couleurs chatoyantes, choisies dans les teintes roses, mauves, bleues avec une petite touche de jaune tout en favorisant les plantes mellifères, thème retenu pour la saison d’été 2021.

Un fleurissement bien planifié pour une ville fleurie toute l’année

Avec patience, les équipes de la Ville ont préparé leurs semis et plantules avant l’hiver, et cultivé dans leurs serres les fleurs qui égaieront la belle saison, de mai à fin octobre. Il s’agit de bien planifier le travail, afin que les floraisons se suivent, assurant une belle variété de paysages tout l’été durant, en alternant plantes vivaces, qui perdurent, et plantes annuelles.

Les vivaces ont pour elles de perdurer d’une année sur l’autre, et donc d’être économiquement plus intéressantes.

Les annuelles et bisannuelles seront achetées en suivant les tendances, voir en les créant. En matière de fleurs comme de vêtements, il y a des modes !

Au-delà de leur beauté, les plantes sont choisies aussi pour leur faculté à s’épanouir sous notre météo capricieuse et de s’adapter aux changements climatiques. Ces dernières années, les parterres ont dû faire face à des sécheresses.

Des méthodes d’entretien saines et durables

Les équipes de la Ville ont depuis longtemps mis en place des méthodes de culture et d’entretien qui tendent à ne pas polluer la planète et à économiser les ressources.

Ainsi, à chaque changement de fleurissement, les plantes vivaces, les bisannuelles, les bulbes sont récupérés et selon les cas, replantés dans des parcs, des pelouses, des îlots, pour une deuxième vie.

Parfois, les plantes sont simplement rapatriées au sein du service Nature & Espaces verts et conservées en serre jusqu’à la saison suivante. C’est le cas des Asparagus ou des Arundo (grandes graminées sensibles au gel).

En termes d’arrosage aussi, la Ville de Namur développe des approches écoresponsables : les camions et les véhicules sont adaptés pour pouvoir pomper l’eau dans des citernes à eau de pluie situées à divers endroits sur le territoire Namurois.

Partenariats de choix : Ensemble on est plus efficace !

Peu connues et pourtant véritables associations public/privé, les conventions de gestion participative cachent de véritables échanges entre la Ville et les citoyennes et les citoyens, où chacun trouve son compte. Le partenariat est simple : la Ville fournit les pots, le terreau et les plantes à une association, un groupe de quartier, en échange de quoi ceux-ci s’engagent à arroser, désherber et entretenir. Résultat : le plaisir de jardiner des uns, moins de déplacements pour les autres, et une commune fleurie pour le plaisir de tous.

Le Service Nature et Espaces verts de la Ville de Namur participe aussi, en partenariat avec l’asbl Namur CentreVille et l’Échevinat de l'Attractivité urbaine, au fleurissement des façades de certains commerces namurois en fournissant plantes et terreau.

Quelques chiffres

Fleurir les 175km² du territoire namurois exige :

  • 30.800 fleurs annuelles
  • 2300 plantes vivaces
  • 45.400 bisannuelles (myosotis, pensées, primevères)
  • 25.000 bulbes (narcisses, tulipes)
  • 30.000 bulbes de gazon, recyclés d’une année précédente
  • 260 conventions de gestion participative
  • 400 jardinières pour les façades des commerçantes et des commerçants.
top